Randonnée Mimosa - 2015

Sortie randonnée du vendredi 13 février 2015, au programme « Randonnée Mimosa ».

Quelques petites éclaircies !! Il nous en fallait pas plus pour enfin pouvoir mettre le bout de nos bâtons à l’air.

08H15, nous sommes huit au rendez-vous. Marc et Arlette, Marie-jo V, Marie-jo L, Bruno, Dominique et serge et moi-même. C’est parti, direction St Jacques de Grasse où nous récupérons Guilaine et Jean-Jacques.

Nous sommes sur un petit parking au bout du chemin de Sausseron au bord de la Siagne commune de Pégomas. Chaussures aux pieds, sac sur le dos nous sommes prêts.

Marc sera notre animateur du jour. Armé de sa boussole, de sa carte et de son Plan de Marche il nous met de suite dans la bonne direction.

Nous sommes sur la piste de Sausseron et nous remontons le Vallon de Cabrol. Vous vouliez du mimosa ? Vous êtes servis ! Tantôt bien ouvert, tantôt encore fermé  ou déjà fané nous y sommes.

Après une vingtaine de minutes de marche, nous voilà sur une belle crête qui va nous conduire jusqu’au hameau de  Les Sausserons.

Les paysage sont beaux, dommage qu’une brume assez dense nous empêche de profiter de cette superbe vue.

Alors que nous faisons une petite pause, on en profite pour parler du mimosa, alors un peu d’histoire :

Originaire d’Australie, le mimosa a été introduit en Europe au milieu du 19ème siècle lors d’un des voyages du Capitaine Cook. Il a prospéré sur la Côte d’Azur grâce au climat favorable et à un sol silicieux. Planté dès 1880 dans la Croix des Gardes dans les propriétés des grands hôtes hivernaux, comme le Duc de Vallombrosa, le Marquis de Morès ou Lord Brougham, il a contribué très largement au développement de l’industrie cosmétique à Grasse. Il s’est également répandu à l’état sauvage dans toute la région. 
La Société d’Horticulture et d’Acclimatation contribua largement à sa promotion. Les mimosistes vont se multiplier dans la région, à Mandelieu, Pégomas, Tanneron ou La Roquette. Les marchés se développèrent et des wagons entiers de mimosa quittaient tous les jours la gare de La Napoule pour le nord de la France et pour l’étranger.

Le mimosa ayant ainsi participé au développement de l’économie locale, il est fêté chaque année par les habitants de Mandelieu-La Napoule. Officiellement célébrée pour la première fois en 1931, la Fête du Mimosa connaît depuis, un vif succès. Elle n’a cessé de prendre de l’envergure passant d’un corso fleuri à une grande fête populaire aujourd’hui largement reconnue.

Selon la tradition, l’organisation de la fête est confiée aux habitants de la commune, à ses associations et à son Comité d’Animation. Ensemble, dans la bonne humeur, ils fleurissent les chars de mimosa fraîchement cueilli. Un travail méticuleux de tressage des branches autour des sujets réalisés chaque année selon la thématique choisie. La bonne volonté de tous, donne à la fête une ambiance folklorique authentique reconnue par tous ses visiteurs.

La fête du mimosa à Mandelieu La Napoule s’est très bientôt puisque ça commence le 18 février jusqu’au 25 février 2015.

Sur notre parcours, on rencontrera également bon nombre de plantations d’Eucalyptus. Plante destinée en partie à la composition de produit pharmaceutique mais également à l’embellissement de bouquets comme feuillage d’ornement.

On trouve plusieurs espèces d’eucalyptus comme le cinerea, le parvifolia, le popu lus, le guny, le nicoli, le baby blue, le puveranta,le Robusta (qui peut être teint en rouge). Autant de couleurs et de feuilles différentes.

Les Eucalyptus fond partis de la famille des MYRTACEAE.

Nous arrivons assez rapidement dans le hameau Les Sausserons. Petite pause boisson et nous poursuivons notre chemin.

Notre animateur nous organise une traversée de route dans les règles de l’art. La troupe n’est pas très attentive mais bon ça viendra !!

Nous arrivons à la partie sommitale du parcours, changement de direction, nous empruntons un petit sentier pour retrouver un peu plus bas une belle piste DFCI que nous allons suivre jusqu’au point retenu pour la pause pique-nique.

Il n’est pas très tard mais nous nous installons tout , de même pour la pause repas. Table basse et pierres autour !! C’est royal !

Tout le monde est enchanté de ce parcours à travers mimosas et  .

Après une petite heure de pause, nous décidons à reprendre le sentier d’autant plus qu’un beau nuage menace !! Arriverons-nous aux voitures au sec ??

Il nous faut descendre sur une belle crête avant de piquer dans le vallon du Ped de l’âne, traverser un premier ruisseau puis arriver dans le vallon de la Figuière re-traversée de ruisseau et là il faut ouvrir l’œil. Juste au début du vallon de Loubonnière on met le cap au 280° un petit sentier bien marqué et très agréable. Petite grimpette jusqu’au sommet de la crête puis on replonge dans le vallon de la sardine. Une belle descente où chacun fera son petit bouquet de cette belle fleur aux mille éclats. Nous retrouvons les premières maisons. Petit virage à gauche, sentier et nous voilà au niveau de la D38. Les gouttes d’eau se font plus importantes. Il nous reste 700m à parcourir !!

Nous voilà aux voitures et il était grand temps car la pluie redouble de force. Merci à notre animateur nous sommes tous de retour et à peine mouillées !!

Notre petite pause « mousse » se fera dans une boulangerie !! Hé oui ça change et faute de mousse nous aurons de beaux gâteaux !!!

Merci à tous et à bientôt sur les sentiers.

 

Georges

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×