Les collines Niçoises

Sortie randonnée du vendredi 11ctobre 2013, au programme : « Les collines Niçoises ».

Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt !! Alors aujourd’hui tout est à nous car c’est à cinq heures du matin que le réveil sonne dans les chaumières des courageux randonneurs vallérois qui ont décidé de participer à la fête de la randonnée organisée par le Comité Départemental de la randonnée Pédestre 06.

 Au programme « randonnée urbaine et collines Niçoises ».

 06h10 nous quittons St Vallier. Nous sommes six, Christiane, Marie-Jo, Gisèle, Bella, Bruno et moi.

 07h10, voitures garées au parking Las Planas, nous voilà dans le Tramway !! Ouaaahhhh c’est superrr. Nous descendons à l’arrêt Gorbella, pour continuer à pieds direction la Maison de l’Environnement, point de départ de notre randonnée.

07h30, nous y sommes, petit café de bienvenue, formalités et voilà Geneviève et Charles qui nous rejoignent.

08h00, c’est parti. Direction le square Boyer. Nous sommes sur le GR5, sur un trottoir certes, mais sur un GR tout de même.

Une randonnée qui nous change de nos habituelles sorties en moyennes ou en Montagnes mais qui nous permet de découvrir les rues de Nice d’une autre façon.

Nous voilà Place Alexandre Médecin. Cette ancienne place de Nice et son petit jardin, honorent un bon Niçois né et mort à Nice (1852-1911). Docteur en droit et avocat à Nice il fut également adjoint au maire de Nice de 1886 à 1890. Il laissa quatre fils qui suivirent sa trace et se distinguèrent dans divers domaines. Le plus jeune d’entres eux, Jean Médecin, fut Maire de Nice pendant plus de trente ans.

A partir de là commence une montée interminable. Nous empruntons le vieux chemin de Gueraut. C’est une appellation très ancienne qui désigne toute une partie de colline, un quartier et un hameau au nord de la ville jusqu’aux limites des communes de Falicon et d’Aspremont.

Deux étymologies sont possibles ; serait l’association de deux mots niçois « gaire, aut », en français guère haut, pour désigner un lieu bien que dominant la ville mais étant peu élevé par rapport au Mont Chauve qui lui-même domine. La seconde, encore une association de deux mots niçois « caire, aut », en français, un endroit, lieu, coin haut, le mot « caire » ayant été déformé en « gaire ». Quelle est la meilleure ? Ou la vraie ? La question reste posée mais l’endroit élevé correspond bien à la situation.

Nous poursuivons notre montée pour arriver à l’Aire St Michel. Cette dénomination désignait l’emplacement où l’on battait le blé à proximité d’une chapelle privée dédiée à saint Michel.

Négrin dans ses «Promenades de Nice» (1869-1870) décrit ainsi ce lieu: «L’Aire Saint-Michel est une sorte de carrefour avec des pins auquel aboutissent le Vieux Chemin de Gairaut, la grand-route d’Aspremont, celle de Falicon, un chemin de montagne à gauche, et le chemin de Rimiès à droite».

De là, nous prenons la route de Falicon, pour ensuite emprunter le chemin puis la montée des Giaines.

Nous voilà dans la colline de Gairaut sur un petit sentier, le même que ceux que nous avons l’habitude de pratiquer !! La vue est magnifique. La ville de Nice à nos pieds, on peut voir le massif de l’Esterel sous un angle différent, un peut plus loin on verra la montagne du Cheiron que nous connaissons bien pour y être passé il y a quinze jours.

Le sentier est très difficile et il faut être très attentif. Il n’empêche que malgré tout, la chute n’épargnera pas certain d’entres nous. Sans gravité mais tout de même !!

Nous arrivons enfin à la Pyramide de Ratapignata.

La pyramide de Falicon est un monument en forme de pyramide situé sur la commune de Falicon, au nord de Nice, dans le département des Alpes-Maritimes

Cet édifice, aujourd'hui presque en ruines, marque l'entrée de la grotte de Ratapignata ou grotte des Ratapignatas (en niçois, « la grotte des chauves-souris »). Ce monument fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 07 août 2007.

La pyramide de Falicon a été découverte en 1803 par Domenico Rossetti, un avocat de Vasto en vacances dans la région. Depuis cette date, diverses théories quant à l'origine de la pyramide ont été évoquées : on a parlé d'un ancien temple gallo-romain (la ville de Nice toute proche comptait en effet une colonie romaine, Cemenelum) ou d'un monument de l’ordre du Temple.

De nombreux ouvrages ont d'ailleurs été écrits au sujet de cet édifice. Toutefois, selon une enquête de l'Institut de Préhistoire et d'Archéologie Alpes Méditerranée2, qui a permis d'aboutir au classement de l'édifice, la pyramide aurait été édifiée entre 1803 et 1812 afin de marquer l'entrée de la grotte que Domenico Rossetti appelait « grotte du Mont-Chauve ».cf : http://fr.wikipedia.org/wiki/Pyramide_de_Falicon_et_grotte_de_Ratapignata

Nous poursuivons notre marche, devant nous le Mont Chauve d’Aspremont.

Nous ferons la pause repas avec pour vue, la ville de Nice et tout le massif de l’Esterel au loin.

Il fait une journée magnifique, un régal.

Reste plus qu’à suivre le GR5 qui va nous ramener à la maison de l’Environnement non sans faire une halte au Temple de l’Amour. Magnifique monument ! Un toit soutenu par des colonnes d’inspiration grecques, ancien kiosque à musique inauguré en 1890. Il a été construit pour le Comte Joseph de Chambrun (1821-1899), propriétaire des lieux à l’époque. En marbre de Carrare, il s’inspire du temple de Sibylle à Tivoli. Il fut un des hauts lieux  de la vie musicale et mondaine de Nice.

A l’arrivée une petite boisson nous est offert, un petit paquet avec de la documentation et une petite tombola clôturera  cette journée. Merci à Christiane qui a eu l’amabilité de tirer mon ticket et me faire gagner un bon d’achat !! Pas belle la vie !!

Bravo à toute l’équipe, merci pour votre participation et votre contribution à la fête de la randonnée 2013. Je vous dis à très bientôt sur les sentiers !!

Georges

Commentaires (2)

1. SIX Gisèle 13/10/2013

Merci encore à toi Georges, pour ton implication, nous avons encore pu compter sur toi pour être au rendez-vous et profiter ainsi de cette rando de découvertes sur NICE
A bientôt

2. Bella Cordo 06/11/2013

une nouvelle façon de faire la Rando,
a faire et refaire Merci pour cette découverte.
A Bientôt sur les chemins .
Bella.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×