La Cime du Diable par le Mont Capelet Supérieur

Sortie randonnée du Mardi 12 Août 2014: « La Cime du Diable par le Mt Capelet Supérieur »

Il est 06h30 quand nous quittons St Vallier de Thiey en direction de la Pointe des Trois communes – Plateau de l’Authion.

Nous sommes quatre, Nicole, Bruno, Jacques et moi pour cette journée qui sera on le sait « sportive » !!

Il nous faudra 2h00 de voiture pour arriver au point de départ de notre randonnée. La pointe des Trois communes (2053m).

Au dessus de nous se détache une impressionnante  construction, le Fort de la Redoute.

La redoute des Trois communes est un ouvrage d’infanterie construit à 2080 mètres d’altitude. Elle est placée sur le sommet le plus au Nord du Massif de l’Authion en avant des forts des Milles Fourches et de la Forca pour ralentir les assauts de l’infanterie sur ces ouvrages.
En avril 1945, les allemands occuperont le Massif de l’Authion pour ralentir l’avancée des alliés. Les traces sur les ouvrages du massif témoignent encore des violents combats.

Il fait une journée splendide, le ciel est bleu azur et devant nous se dressent les deux sommets que nous allons gravir aujourd’hui.

08h45, nous nous mettons en marche. Nous empruntons le GR52 en direction de « La baisse de St Véran ». Une première partie très agréable car nous ne ferons que descendre. Nous voilà à 1836m d’altitude et à partir de maintenant les choses sérieuse commence car le sentier va progressivement monter. Nous suivons toujours le GR52 pour rejoindre successivement, le Col de Raus (1999m) et la Baisse Cavaline (2107m). Le paysage est tqui va nous mener jusqu’au sommet du Mont Capelet Supérieur (2637m).

Bruno et jacques vont bon train. Nicole et moi montons à rythme un peu moins soutenu. La pente est bien raide et les zigzags du sentier sont très appréciés. Nous ferons plusieurs arrêts dans la montée pour boire et  grignoter. Heureusement il y a du vent qui par moment nous gène mais qui a le mérite de nous rafraichir. Il est 12h00 lorsque nous arrivons au sommet. Nous retrouvons Bruno et Jacques installés au pied de l’antenne radio placée au sommet.

 La vue est superbe. A Nord-Est juste à coté, impressionnante, noire, on pourrait la toucher presque, La Cime du Diable.

Pour l’atteindre il nous faudra redescendre un peu pour ensuite attaquer la montée par la face Sud-sud-Est.

La descente est pas simple, le sentier enfin ce qui pourrait être un sentier, passe  dans des éboulis, il faut mettre les mains, lever les jambes, faire un peu d’équilibre, en bref, l’enfer. Nous n’arriverons pas à manger à la Cime. Les organismes sont mis à rude épreuve. Nous allons faire la pause au bord du sentier avec devant nous tout le massif de l’Authion, la vallée des merveilles et les lacs de la Muta, du Trem et Fourca sous les yeux.

Après une pause assez brève, nous reprenons l’assaut final. Nous n’étions pas très loin du but à peine dix minutes. Nous y sommes, La cime du Diable ( 2685m). Ce sommet porte très bien son nom !! C’est vraiment l’enfer pour l’atteindre. Le sommet est noir. El diablo !!!

Allez, pause, photos et c’est 360° de vue splendide même si quelques nuages commencent à monter.

Maintenant il nous faut entamer une grande longue descente. La première partie est bien raide et ce n’est pas gagné du tout. La fatigue est là et nos ne sommes pas au bout de nos peines.

Au pied de la Cime du Diable, le Pas du Trem (2480m), un beau névé que nous passerons sans problème avant de découvrir les Lacs du Diable (2420m). Là un troupeau de chamois, ils nous regardent passer, paisibles, ils compatissent surement à nos efforts !!!

Nous retrouvons le GR52 au niveau du Pas du Diable (2442m). De là, il nous reste au moins 02h30 de marche pour retrouver notre voiture !!

Nous nous remettons en marche, le sentier est toujours aussi pénible et les organismes accusent vraiment le coup. Nous retrouvons la Baisse Cavaline et en levant la tête en mesure le chemin parcourus !!

De la Baisse de St Véran, il nous reste 200m de dénivelé positif avant d’arriver à la pointe des trois communes. Il est 17h30 quand on retrouve la voiture. Nous sommes épuisés. Cette randonnée est magnifique, mais vraiment difficile, enfin pour nous !!

Nous ne quitterons le Col du Turini qu’après avoir bu un petit verre en terrasse.

Il est 20h00, nous séparons sur le parking du tennis de St Vallier bien content de notre journée. Une bonne nuit de sommeil et ça ne sera plus qu’un très bon souvenir.

Parcours de 17kms pour 1200m de dénivelé positif.

Merci à vous pour cette journée magnifique.

A très bientôt sur les sentiers.

Georges

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×