Les Hauteurs de St Vallier de thiey

Sortie du vendredi 18 Avril 2014

 

                Au programme "Les Hauts de ST Vallier de Thiey". 

 Une randonnée qui nous ramène sur les hauteurs de St Vallier et qui nous fait découvrir ou redécouvrir le Vallon de Nans.

Un parcours très agréable !

Départ de la randonnée : le parking des Terrains de Tennis.

Parcours : Saint Vallier, le Ferrier, Nans, le Mortier, le Ferrier et  retour Saint Vallier.

 8h30 : Nous voilà partis pour une nouvelle aventure : Christine, Christiane, Nicole, Marc, Jean-Jacques, Bruno, Rodolphe et Pipo bien sûr.

 Nous attaquons à bonne allure le vieux chemin d’Entrevaux laissant à notre gauche l’ancienne carrière de marbre de Saint Vallier.

Ce chemin est un des nombreux chemins de communication qui couvraient le territoire de St Vallier jusqu’à la création de routes au 19ème siècle. D’ailleurs au niveau du ponceau en pierre sur le torrent, plusieurs chemins se rejoignaient :

Celui d’Entrevaux bien sûr mais aussi celui de Canaux à la Malle et celui d’Andon à Grasse.

Aujourd’hui ils font la joie des randonneurs.

Après avoir prudemment… traversé la route nous grimpons au travers d’une jolie forêt (où foisonnent une multitude de champignons……  en saison bien sûr  hi hi !)

Nous voilà en face de deux jolis ponts de pierre dont le plus anciens est entrain malheureusement de s’écrouler. Nous avons une pensée pour tous ceux qui ont durement travaillé à leur construction.

 Nous suivons notre chemin tranquillement jusqu’au « Col du Ferrier ».

Ce nom de Ferrier provient de  l’activité métallurgique qui a été mise à jour dans ce secteur, sur les pentes ouest en contrebas de l’enceinte avec la découverte de scories (déchets solides provenant des opérations de traitement des minéraux métalliques ou de l’affinage de certains métaux, elles surnagent le métal en fusion. Les scories sont de taille variée, du gros bloc au matériau pulvérulent (poudres)).

 VILLAGE LIGURE DU FERRIER :

 Le village ligure du Ferrier exploitant le minerai de fer, continue de prospérer pendant la période romaine jusqu’aux 3ème et 4ème siècles de notre ère.

Le nom peut désigner soit celui qui travaille le fer, un forgeron, soit une mine de fer.

  Après une courte pause nous traversons la route (toujours la D5) et nous partons par le large sentier DFCI vers la Forêt de Caussols jusqu’à la balise 128 où nous prenons à gauche  balise 127 dans la Forêt de Nans.

 Là un joli pont de bois nous mène vers un :

« Arbre remarquable » très ancien, un hêtre paraît t’il ?

 Cet arbre mort est monumental.

Apparemment il est  répertorié puisque ses abords sont aménagés avec une barrière de protection, mais pas de panneau et pas d’information sur place. Dommage !

 Nous retraversons notre petit pont de bois et nous nous dirigeons vers le pont de Nans en passant devant la :

 « Bastide Daver : la Maison Forestière ».

 C’est au Pont de Nans que nous choisissons de pique-niquer. Une belle table de bois nous attend, tout le monde prend  sa place. «  BON APPETIT ! »

 Manger, café, biscuit, petite sieste …  un petit vent froid nous donne l’envie de repartir.

Nous sommes vite au parking du pont de Nans et afin d’éviter de marcher trop longtemps sur la route nationale, nous prenons le sentier qui descend dans le vallon (à gauche en remontant quelques mètres la route vers Escragnoles).

De l’autre côté du vallon, une petit grimpette et quelques mètres encore à parcourir sur la nationale : là il faut être très prudent car cet endroit est assez dangereux : le mur du virage a été refait récemment et le chemin qui passe derrière est très chaotique.

Attention aux chevilles et à la chute dans le ravin … !

Heureusement rapidement nous reprenons  notre sentier après avoir encore traversé la nationale. Ouf ! Nous voilà à l’abri.

Christiane nous fait remarquer une grotte à la base d’une falaise est-ce la :

« Grotte de Rocca-Dura ? »

 Après moult recherches je pense que oui c’est bien la grotte en question mais difficile pour avoir une explication ou même une photo. J’ai trouvé une localisation qui semble être correcte (voir avec Georges pour le repérage …) :

« A environ 2 km au nord de St Vallier. Accès par le col du Ferrier le long de la crête vers l'ouest dans les rochers » cf photo

.La présence de l’homme est déjà manifeste dans la grotte de Roca Dura  6000 ans avant JC. Les hommes vivaient essentiellement de la chasse et leurs outils se composaient de silex taillés et d’os appointés.

 Une petite grimpette pour nous faire digérer et nous voilà au sommet du :

 « Plateau du  Mortier » avec son oppidum.

 Le site, d’une superficie réduite à 3 500 m², bénéficie d’un rempart quadrangulaire robuste sur à-pics, épais de 2,80 m à 4,20 m et haut de 3m. C’est un des dispositifs de protection les plus massifs du département. Une entrée a été aménagée à l’extrémité orientale de l’enceinte. Quelques aménagements succincts intérieurs occupent l’angle situé au nord-ouest. À l’extérieur et au sud du camp, le plateau du Mortier est bordé, sur son côté oriental par un long mur.

 Les Celto-Ligures, ensemble de peuples habitant le sud-est de la Gaule mélange de populations gauloise et de Ligures, sont une population autochtone de langue indo-européenne, installée depuis le premier millénaire avant JC.

Les chroniques latines indiquent que ces peuplades étaient particulièrement belliqueuses et donc en guerre continuelle.

 Après une petite visite du site nous reprenons tranquillement  le sentier pour rejoindre le Col du Ferrier.

Et là  CHANCE !  Bruno qui avait égaré ses bâtons de marche quelques jours auparavant en venant randonner dans ce coin vient de les retrouver sagement installés à la même place attendant patiemment leur propriétaire, cf les photos : la « joie de Bruno ».

Arrivés au Col du Ferrier notre « Pipo » commence à présenter des signes de fatigue et semble souffrir d’un mal à la patte arrière.

En bon maître Rodolphe le met sur son dos, et la descente n’a pas toujours été facile, voyez-vous-même sur les photos.

Et nous voilà arrivés à notre point de départ ravis de cette aventure du jour.

 Mais non on ne se quittera pas comme cela.... Christine et Marc nous invitent gentiment à boire le verre de l’amitié dans leur joli jardin. Super sympa.

                               MERCI BIEN LES AMIS ET A TRES BIENTOT.

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×