La montagne des Louquiers

Vendredi 11 décembre 2015, au programme « La montagne des Louquiers ».

Nous sommes 15 au départ de cette boucle qui nous ramène dans le secteur de Mons (83).  Situé sur un éperon montagneux le village de Mons, avec ses 814 m d’altitudes, est le plus élevé du Canton de Fayence.
Commune très vaste, approchant les 8000 hectares, le terroir monsois s’étage de l’altitude de 241 m (confluent Siagne – Siagnole) au 1714 m du mont Lachens (point culminant du Var).

C’est avec un super levé de soleil que nous quittons St Vallier de Thiey en direction de Mons. La journée commence bien puisque déjà au niveau du col de la Faye juste au dessus de notre village le panorama est magnifique et en prime la Corse qui se découpe à l’horizon. Les photos ne parlent pas vraiment mais je vous garantie que nous avons bien eu ce spectacle.

Nous nous mettons en route de la place principale en direction de la chapelle St Pierre située au Nord-Nord-Est du village.

Un petit arrêt rapide à la chapelle et nous poursuivons en direction du dolmen de Riens ou de Saint-Pierre. « Il a été fouillé par E. de Pas en 1910 et Gérard Sauzade en 1972. La cella comprend une grande dalle de chevet, de dalles et murets au Nord et Sud. Les piliers sont constitués de deux dalles échancrées, calées au sommet par un pierre plate, formant une porte ovale. Le tumulus rond mesure 8m de diamètre, la dalle de couverture gît sur le tumulus ».

Cette fois il ne nous aura pas échappé. Petit retour en arrière et nous récupérons le sentier balisé qui va nous mener à proximité de la ferme de « La Colle ».

Le sentier, en sous-bois est très agréable. Quelques clairières nous ferons profiter de la vue sur fermes, magnifiques restanques et autres paysages.

 Au niveau du « Plan de la Colle » nous retrouvons un deuxième dolmen du même nom. En bon état, mais tout de même moins beau que le premier. « Il est situé à 3,5 km au N-E du village de Mons, au S-E de la ferme de la Colle en contrebas de l'ancien chemin de Mons à Escragnolles. Fouillé à une date inconnue, il a été revu en 1972 par Sauzade. Il comprend une chambre rectangulaire (2,10 m X 1,60 m) formée de 3 dalles de calcaire (les piliers ont disparu), d'un couloir dont ne subsiste qu'une dalle et d'un tumulus rond de 11m de diamètre ».

Petite pause avant d’attaquer la montée vers le sommet de la Montagne des Louquiers.

Au sommet, la vue est tout simplement grandiose malgré l’altitude 1138 m. Un 360° à couper le souffle malgré une petite brume qui nous occultait quelques peu la ligne d’horizon. La Corse est toujours visible !!

Il nous reste plus qu’à trouver un petit coin à l’abri du vent et voilà le moment toujours tant attendu qu’est le pique-nique.

Tout le monde est bien rassasié, la petite sieste pour les inconditionnels est effectuée, alors nous nous remettons en route.

Petit retour en arrière avant de faire un petit parcours en hors piste. Nous plongeons dans le vallon pour retrouver plus bas la piste qui va nous conduire jusqu’au croisement de la piste des louquiers. Delà cap au Sud-Ouest malheureusement sur une route, pour rejoindre quelques kilomètres plus loin le village de Mons et nos voitures.

Nous ferons notre petite pause mousse à la Colette sur la terrasse avec un superbe soleil pour nous réchauffer.

Une boucle très appréciée par l’ensemble des participants qui gardent en mémoire ce magnifique point de vue que représente la montagne des Louquiers.

Merci à toutes et tous et à très bientôt sur les sentiers.

Georges.

 
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×