Castellaras et Lac de Thorenc

Sortie randonnée du vendredi 25 ctobre 2013, au programme : « Castellaras et Lac de Thorenc».

Il est 08h00 quand nous nous mettons en route, direction le Pont du Loup sur la route d’Andon.

Le ciel n’est pas très clair mais nous faisons grande confiance à la météo qui nous annonce une journée avec des passages nuageux et de belles éclaircies l’après-midi.

Il nous faudra à peine une demi-heure pour atteindre notre point de départ.

Echange de chaussures et top c’est parti.

Balise  152, cap au Nord Nord Est, un petit sentier qui n’a pas été épargné par les dernières pluies mais praticable. Nous sommes en sous-bois le sentier se faufile entre chênes et sapins pour au sommet du premier mamelon où nous allons faire une petite pause pour nous découvrir un peu.

Nous arrivons au hameau de Font Freye (1182m), on traverse la route pour rejoindre la balise 153 direction le Col de la Baïsse (1319m). Le sentier est agréable, la vue est superbe, dommage que la lumière ne soit pas de la partie. Une bonne grimpette que nous abordons chacun à notre rythme pour  enfin atteindre le col. Petite pause, puis nous quittons le sentier balisé pour emprunter la piste forestière qui part sur la droite.

Nous allons suivre ce chemin durant un bon moment. Le rythme n’est pas des plus rapide, la cueillette de champignons nous ralentissant pas mal mais bon c’est tellement bon !!

Après deux petits kilomètres nous quittons la piste forestière pour suivre sur la droite un petit sentier non balisé qui va nous mener aux pieds du Castellaras.

Un sentier fort agréable où les cueillettes vont bon train !! Nous arrivons dans un espace bien dégagé d’où on peut admirer le paysage et le Castellaras.

Allez un dernier petit effort pour atteindre le sommet du Castellaras premier objectif de notre sortie .

Le Castellaras : situé sur un éperon rocheux à 1400 m d'altitude, sur un ancien oppidum celto-ligure en bordure de la voie Ventiane qui reliait Cimiez à Castellane, il comprend les ruines d'une chapelle romane du XIIe siècle, d'un château, d'une écurie poste de garde et d'une vaste citerne d'eau et entouré d'imposantes murailles. Il a été ruiné en 1391 après d'âpres luttes entre les successeurs de la légendaire Reine Jeanne.

 De notre position on peut voir les sommets du Mercantour, plus près, la montagne de Thorenc et son point culminant, le pic de l’Aiglo (1644m) et un peu plus au Nord-Nord-Est le Pic de Fourneuby (1607m), puis la Montagne du Cheiron, de l’autre coté on peut voir cette pointe qui n’est autre que le Bauroux et bien sur la Vallée de l’Esteron.

A nos pieds on peut voir les vestiges du vieux village de Thorenc qui lui aussi aura subi les même aventures que le Castellaras.

Après une bonne pause, nous remettons en marche. Maintenant il faut redescendre et les dernières pluies ont bien arrangé le sentier !! Avec beaucoup de précaution nous arrivons sur la D2. On se dirige sur la gauche puis 100m plus loin nous prenons une piste. Une chaine avec panneau d’interdiction nous arrête un peu mais un passage entre deux arbres est ouvert alors je décide de suivre la piste prévue.

Les ventres criant famine, nous allons nous arrêter pour casser la croûte au bord de la piste. Ca me permettra de faire un peu le point car je ne vois plus la continuité de notre parcours !!

C’est le ventre plein que nous allons couper à travers champs pour récupérer une autre piste puis repiquer sur le lac de Thorenc. Nous sommes dans l’Ubac des quatre Tours. Il nous faudra passer des clôtures mais cette fois ventre à terre pour certain !!

Nous arrivons au bord du Lac. Un beau plan d’eau, bien équipé pour les sorties pique-niques estivales.

Petite pause photos puis nous poursuivons. Il nous faut remonter au Col de la Baïsse (1319m) soit quelques 200m de dénivelé plus haut !!

Une représentante du Parc Régional des Préalpes d’Azur nous interpelle et nous renseigne sur le parc Régional. Le groupe est très attentif !! C’est très bien !!

Allez c’est parti. Nous sommes dans le Vallon de l’Ubac, chemin bordé de chênes. Les feuilles qui tapissent le sol nous offrent une harmonie de couleurs superbe (voir photos).

Les organismes souffrent un peu mais avec quelques champignons à ramasser on oublie un peu les douleurs !! Nous arrivons au Col. Pause cueillette, puis nous redescendons vers le pont du loup où nous retrouvons nos voitures.

Comme dirait Charles, « belle randonnée, mais physique, oui physique même quand on descend !! ».

Bravo, vous avez très bien marché et pour la peine nous allons boire une petite mousse au « Parpaiolo » chez notre amie Emilie à Andon.

 Je vous dis à très bientôt sur les sentiers.

 Georges

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×