Le Sommet de la Fumée

Nous aurions pu appeler cette randonnée non pas « le sommet de la Fumée » mais «  Une partie de jambes en l’air » ou « Rencontre avec les sirènes » !!!!       ( Rien de tel pour inciter les récalcitrants de la lecture à aller jusqu’au bout de ce récit ….)

Tout avait bien démarré pourtant ………

      Un départ en fanfare par une côte au dénivelé important en a surpris plus d’un. Mais nos joyeux randonneurs en ont vu d’autre. Après avoir évité « la menace Patou » et une petite leçon de boussole pour rafraichir les mémoires des nouveaux lecteurs de cartes, nous voici dans la dernière côte pour arriver au sommet de la Fumée ( 1493 m ). De cette crête la vue est splendide, le Mercantour fraichement blanchi, un petit bout du lac de Castillon, le Teillon saupoudré de blanc, une lumière fantastique alors que Castellane est toujours plongé dans la brume !!

Il est 11h du matin, mais  le petit déjeuner bien loin et le panorama imprenable, la pause pique-nique est donc proposée et acceptée sans trop d’opposition ! apéritifs ….. petits cakes… café …. chocolat …rien n’a manqué !!

Et c’est là que l’affaire se Corse !!

Juste au moment de donner le top départ ( sans doute attiré par le chant des sirènes)  notre animateur ( moi-même ) se retrouve les quatre fers en l’air rebondissant sur son sac à dos pendant deux mètres. Je vous laisse imaginer les commentaires après cette chute spectaculaire, mais sans gravité je vous rassure ……( début de la partie de jambe en l’air !! )

 Quelques centaines de mètres plus loin , sur un chemin détrempé et glissant, une randonneuse en train de commenter la chute de son animateur du jour, se retrouve à son tour les quatre fers en l’air et dans la boue  ( justice est faite !!!) mais là aussi plus de peur que de mal ( c’était l’épisode 2 de la partie de jambes en l’air !! )

Episode 3 et fin : Le chant des sirènes devenant de plus en plus obsédant nos huit randonneurs regagnèrent rapidement le fameux site des SIRENIENS.

Mais enfermées dans leur protection de plexiglas elles n’avaient plus leur aura légendaire, surtout qu’après 35 million d’année elles avaient également perdu de leur fraicheur !!!!!!  Enfin……

  La petite troupe un peu dépitée se résigna à retourner au point de départ pour clore cette petite randonnée de 12 Kms et 650 m de dénivelé (quand même ! ).

Des boissons chaudes et fraîches prisent dans peut-être l’unique bar d’un Castellane quasi désertique et une provision de raviolis de La Garde apportèrent réconfort et bonne humeur au sein de groupe.

Je remercie les sirènes Dominique  L. et Dominique L. (eh oui ) Bernadette, Marie-Jo et Roselyne et les lamantins Serge et Bruno de m’avoir accompagné pendant cette magnifique journée.

Phil

 

 
Commentaires (3)

1. Georges 30/11/2016

Je vois qu'on s'éclate bien !! Merci pour ce billet !

2. Verrière marie-jo 30/11/2016

Rando malgré tout culturelle avec le site des fossiles marins.
Ce que notre animateur n'a pas dit c'est que notre toute petite Dominique a essayé en vain de le retenir avec de grands mouvements de bras.
J'ai bien ri au compte rendu de la rando bravo Philippe

3. Bernadette 01/12/2016

Un grand moment cette randonnée ! Le paysage était magnifique, on a bien ri, et mangé les raviolis qui étaient délicieux . Merci encore Philippe

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×