L'Isthme de St Jean cap ferrat

Sortie du 23 Mars 2012, au programme : « l’isthme de St Jean cap ferrat – Le cap  de St Jean cap Ferrat » au départ de Beaulieu sur Mer.

07h30, c’est tôt mais ils sont là !! Neuf le compte est bon !! Christiane, Geneviève, Christine, Gisèle, Anne-Marie, Charles, Marc, Joseph (le retour !!) et moi. Voilà un moment que nous n’étions pas si nombreux et ça fait plaisir.

Allez !! On ne traine pas, il est 07h40 quand nous quittons St Vallier de Thiey en direction de Beaulieu Sur Mer.

Pas facile la route, travaux, escargots et circulation !! Il nous faudra 1h45 pour enfin arriver sur notre lieu de départ.

Le temps de changer de chaussures et d’enfiler le sac à dos, nous sommes tous prêts. Un petit topo de notre parcours et nous voilà partis.

Beaulieu, ville reconstruite au XIIème siècle, c’est en 1860 que Napoléon III, conquis par la beauté du cite, confirme le nom de Beaulieu.

Il ne fait pas très beau, un vent d’Est assez fort et la mer est houleuse, beau programme !! Nous sommes sur le sentier du littoral et nous marchons en direction du Port de St Jean Cap-Ferrat. Malgré les conditions météo, le site est magnifique. Nous faisons une petite pause photos et nous voilà sur les quais du port de St Jean Cap-Ferrat. Lieu très attrayant avec ses commerces, ses cafés et ses restaurants. 

Nous prenons la direction de « La plage la Paloma ». Petite plage protégée dans l’Anse de la Scaletta. Nous traversons la plage pour trouver un sentier étroit qui longe la falaise jusqu'à la pointe St-Hospice. La mer est agitée mais n’empêche pas notre progression.

Après une petite pause, nous reprenons notre marche en direction de la chapelle St Hospice. Située sur la pointe du même nom, érigée au xviie siècle sur les ruines de la tour ayant abrité saint Hospice. Une statue en bronze de la Vierge, de 11 mètres de haut, jouxte la chapelle. Elle est inscrite au titre des monuments historiques par arrêté du 13 mai 1929.

Nous profitons de ce lieu saint pour faire une petite pause café et reprendre un petit peu d’énergie.

Le sentier que nous suivons est très agréable, il est complètement pavé, ce qui facilite grandement notre marche. Après avoir passé l’Anse des Fossettes puis l’Anse des Fosses, nous nous dirigeons vers la pointe Causinière. Là on m’avise que le sentier n’est pas praticable à la hauteur de la pointe. Je décide de changer d’itinéraire et c’est par un chemin intérieur, quelques marches d’escaliers qui laisseront surement des traces, que nous allons retrouver le phare. Nous traversons de  superbes propriétés et nous voilà à la hauteur du "Grand Hôtel du Cap-Ferrat". Devenu « Palace » en 2011 c’est un hôtel de luxe. Il a été construit en 1908 au cœur d’un jardin remarquable. Après quelques mètres, nous arrivons face au phare.

Le cap Ferrat a toujours été considéré comme un point d'importance pour la navigation au voisinage de la côte niçoise. Une tour à feu occupa ainsi l'emplacement de l'actuel phare afin de signaler la présence du Cap Ferrat aux navigateurs. Les Sardes y construisirent un phare en 1827 ; cet ouvrage fut détruit par l'armée allemande en 1944. Le phare actuel fut reconstruit entre 1949 et 1951 par les Ponts et Chaussées. Haut de 71 mètres, l'ouvrage (visitable) possède une portée d'environ 45 kilomètres.

Deux, trois photos et on se remet on route. Le temps passe et il commence à faire faim. Je cherche un petit coin sympas pour que nous puissions casser la croûte. C’est à la hauteur de la pointe de Crau de Nao que nous allons faire la pause. Bon appétit à tous !! Nous somme juchés sur les rochers avec en toile de fond Villefranche-sur-Mer et la superbe forteresse du Mont Alban.

Après une bonne demi-heure de pause pique-nique, il faut reprendre la marche. Prochaine étape, « la pointe de la cuisse ». Le sentier est toujours très sympathique, la progression va bon train !! L’objectif est atteint rapidement, nous poursuivons vers la plage de « Passable ».

Nous arrivons  sur la plage de « Passable », que de souvenirs pour Christiane !! Elle retrouve la plage de son enfance, plus aussi idyllique que dans ses souvenirs mais ça met du baume au coeur !!

Nous quittons le bord de mer, et pour changer nous allons prendre des escaliers !! C’est bon pour les cuisses !!

Après une petite demie–heure, nous arrivons aux voitures. Hé oui c’est déjà fini! 

Malgré la météo, nous avons passé une superbe journée et cela dans un cadre superbe.

Merci aux participants et à très bientôt sur les sentiers.

Georges

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×