Le sommet des Grues

CR RANDO 24/11 : Lessommets des Grues.

En ce vendredi 24/12 les joyeux randonneurs partent à l’assaut des Grandes et petites grues de l’ESTEREL.

Le beau temps de la veille a laissé la place à un peu de grisaille, mais pas de pluie en prévision ; nous voilà donc partis direction Théoule, parking du vallon de l’Autel, point de départ.

Esterel : ce massif montagneux volcanique tire son nom du pré latin ester (rocher escarpé, gorge) et latin sterilis (pauvreté des sols) ; les roches porphyriques volcaniques notamment du ryolite donnent sa belle couleur ocre.

On s’engage sur le sentier (GR51) qui longe la voie ferrée au départ, versant ubac ; l’endroit est humide et sombre ; on aperçoit le rocher des Monges sur l’autre versant.

On atteint le col de Théoule, et la lumière : pause grignotage et autres, et c’est reparti direction Est, col du Trayas (248 m). On grimpe jusqu’à la large piste qui nous conduit au col de la Cadière (241 m) d’où démarre l’ascension aux grues.
Petite pause pour se motiver et à l’assaut ! pourquoi cette appellation ! ma foi, pas trouvé d’explication!
L’ascension est soutenue jusqu’au sommet des grandes Grues (440m). Au sommet belle vue sur le littoral cannois, le Mercantour est emmitouflé par un manteau de brume, et malgré l’absence de soleil, la luminosité argentée sur la mer est magnifique.

Le temps d’admirer, de souffler, et on amorce la descente, (sud) par une sente rapide et périlleuse ; c’est la portion la plus délicate du parcours. Mais nos joyeux Randonneurs, aidés pour quelques uns par de solides bâtons ! s’en tirent heureusement sans chute.
Et comme les grimpettes nous manquaient, nous repartons à l’escalade des Petites Grues ! (413 m) . La restauration est prévue au sommet ; nous y voilà .

Aujourd’hui, apéro au Jurançon, foie gras, et les desserts de Colette : fondants chocolat /framboise et chocolat..betterave : surprenant mais sublime ! merci à notre cordon bleu patissier !

Requinqués, on repart : descente assez raide sur le col de notre Dame, face au Pic de l’Ours ; puis du col, on suit la large piste qui nous ramène au col du Trayas, et l’itinéraire aller.

La petite mousse sera prise à Théoule, dans un bistrot sympathique tenu par d’anciens musiciens.

Merci à tous : Bruno Colette Charles Bernadette Dominique Michel et Nicole

Dominique

 
Commentaires (1)

1. Charles 03/12/2017

Très agréable randonnée avec un petit groupe volontairement attentif à chacun.
Je m'abonne.
Merci à notre animatrice Dominique et à tous les marcheurs.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×